Quelques-uns des groupes que nous soutenons

L’Allemagne
International Women Space (Voix)
Ce groupe de femmes dirigé par les réfugiés travaille à changer le cadre législatif allemand régissant le statut des demandeurs d’asile, en particulier la reconnaissance de la persécution fondée sur le sexe comme raison pour que les femmes puissent bénéficier de l’asile. Ce groupe internationale fournit aux femmes un espace sûr pour se rencontrer et raconter leurs histoires et sensibilise que ces histoires de persécution sont politiques.

 

La Serbie
Iz kruga-Vojvodina (Corps)
Iz Kruga Vojvodina est organisation féministe de défense des droits des personnes handicapées, qui s’engage auprès des mouvements pour les droits des femmes et des personnes handicapées, du gouvernement et du public sur les droits des femmes handicapées dans la province serbe de Voïvodine. Le groupe travaille à la défense des droits humains des femmes handicapées par le biais de la défense des politiques et aborde la relation entre sexualité, genre et handicap par l’art et la performance.

 

Le Pérou
Asociacion de Trabajadora Sexuales Mujeres del Sur (Argent – Droits du travail)
Mujeres del Sur est une organisation au Pérou dirigée par des travailleuses du sexe. Le groupe offre un soutien et une formation à ses membres pour renforcer leurs capacités de trouver des solutions collectives aux défis auxquels elles sont confrontées, telles que le harcèlement policier, l’exploitation économique et la violence sur le lieu de travail. Mujeres del Sur plaide en faveur de la réglementation et la légalisation du travail du sexe et de l’accès des travailleuses du sexe aux services sociaux et de santé sexuelle.

 

Le Pérou
ESTRATEGIA Centro de Investigación para el Desarrollo (ECID) (Argent  – Justice environnementale)
Cette organisation de défense des droits des femmes à la terre et à la propriété a été fondée par des femmes architectes, urbanistes et activistes de Lima. Le groupe collabore avec des femmes de la communauté pour assurer le régime foncier, pour mener des campagnes de plaidoyer communautaires pour les droits fonciers des femmes et pour promouvoir le leadership des femmes dans la prise de décisions et la formation des politiques au niveau communautaire et national.

 

La Turquie
5Harfliler (Voix)
Ce groupe féministe de blogueurs travaille à influencer la façon dont les médias traditionnels dépeint les droits des femmes et l’égalité des sexes en Turquie. 5Harfliler publie des articles sur son site Web, fournissant une analyse féministe des événements quotidiens, y compris ceux qui ne sont pas considérés comme des «intérêts des femmes» comme la science, la littérature et la politique. 5Harfliler facilite la présence des voix des femmes et des expériences sur Internet pour contester leur exclusion et le groupe sensibilise le public sur le sexisme en Turquie.

 

La Zambie
Transbantu Association Zambia (Corps)
Cette organisation soutient la communauté des personnes transgenres et des personnes intersexuées, principalement des personnes jeunes, en Zambie, par le biais des activités de sensibilisation et du soutien pratique, y compris des groupes de soutien par les pairs, des conseils et un refuge d’urgence. Il vise à construire un mouvement transgenre et intersexe fort par la formation et le renforcement des capacités et il plaide en faveur de politiques et de pratiques institutionnelles qui respectent les droits humains des personnes transgenres et des personnes intersexuées.

 

Les Philippines
AMIHAN Northern Mindanao (Argent –Justice environnementale)
AMIHAN est une organisation de femmes paysannes et indigènes dans le secteur agricole, plaidant pour la reconnaissance de leurs droits fonciers et économiques. Le groupe soutient les défenseuses des droits de l’homme dans le nord de Mindanao qui se prononcent contre les expulsions, la destruction des biens et la confiscation des terres communautaires qui découlent des accords fonciers et des politiques foncières féodales. Le groupe gère également un programme de réponse aux changements climatiques qui soutient les communautés touchées par les catastrophes naturelles.

Le Sri Lanka

Red Flag Women’s Movement (Argent – Droits du travail)

Ce groupe de travailleuses au Sri Lanka soutient les travailleuses des secteurs de la plantation de thé et de caoutchouc, du vêtement et du travail domestique pour qu’elles prennent le leadership dans les syndicats. RFWM renforce les capacités des travailleuses pour aborder les droits des femmes dans le domaine du travail et de plaider pour l’inclusion de questions telles que le salaire minimum et la santé et la sécurité dans les règlements politiques, ainsi que pour la participation des femmes dans le leadership et la gestion des entreprises.